28/12/2005

PLACE AUX BAPTEMES !!! Par Blaise K. Kpadja

Qu'est il maintenant permis d'espérer pour le Togo ?

Rien n'est plus malaisé que de se prononcer sur le devenir immédiat d'un Etat ruiné par une longue période de dictature et dont les dirigeants de cette dictature persistent à pour suivre leur oeuvre macabre de destruction.

Le peuple togolais à vomis un didacteur dont on a besoin de toute une vie pour oublier. Malgré tout, le gouvernement de Edem Kodjo (Premier Ministre togolais) par un decretpris en conseil des Ministres continu de changer le nom de certaines édifices pour les renommer par le nom de ce didacteur vomis par le peuple togolais; c'est le cas de l'aeroport international Lomé Tokoin et du camp RIT (Régiment inter-armées du Togo).

Après l'aeroport international Lomé Tokoin, c'est le tour du camp de régiment inter-armées du Togo sur le banc des accusés.
Le camp RIT a changé de nom et est désormais appelé le "Camp Général Eyadéma"
Ce camp qui porte le nom du défunt président togolais, Eyadéma Gnassingbé bâtisseur de l'armée moderne du Togo à la tête pays pendant une quarantaine d'année, représente le véritable symbole de la stabilité du régime.

Construit entre 1958 et 1960 pour abriter la deuxième compagnie de bataillon autonome du Dahomey (le Bénin actuel), le camp RIT était la cible d'attaque insurrectionnelles pendant le premier quinquennat des années 90.  Avant la construction de ce camp, l'endroit était un grand domaine de culture...qui servait d'entrainement de combats et de tirs pour les militaires.

K. Kpadja



 




























18:26 Écrit par K. Kpadja | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.